les personnes economie collaborative

Economie Collaborative : quel est le profil d’un usager de l’économie du partage ?

En France, plusieurs millions de personnes utilisent régulièrement au moins une plateforme issue de l’économie collaborative. La plus connue, LeBonCoin, est elle même visitée par plus de 10 millions de visiteurs uniques chaque mois en France, preuve s’il en faut que cette économie du partage est ancrée dans nos modes de consommation depuis déjà bien longtemps…Mais existe-t-il un profil type d’utilisateur ?

Que ce soit pour partager un logement, une voiture ou un trajet de vacances, chaque type de « collaboration » correspond à un type bien particulier d’utilisateur. Toutefois, une étude conjointement réalisée par OuiShare, TNS Sofres et le PWC a pu lever certains voiles sur les pratiques, mais aussi les personnes qui sont, aujourd’hui, portées par l’économie collaborative dans leur quotidien.

Les femmes sont plus adeptes de l’économie collaborative que les hommes !

Avec 59% de profil féminin, les femmes semblent être très largement en « avance » sur les méthodes de consommation alternative, écologique et renouvelable. En effet, si l’étude ne le stipule pas, nous pouvons imaginer qu’une grande partie des opérations réalisées via le site LeBonCoin ont un public plutôt féminin, arborant ainsi une pratique que l’on connait déjà dans le circuit physique avec les boutiques de vêtements d’occasions (type friperies).

Les citadins très largement surreprésentés dans les modes de consommation collaboratifs

Selon cette étude, 70% des usagers seraient des citadins contre seulement 30% de ruraux. Ce chiffre semble logique au vu de la notion très startup des plateformes collaboratives qui se créent chaque jour. Ces startups sont pour la plupart issues des villes et trouvent leurs premiers clients et leur masse critique dans les plus grosses métropoles à l’image de Paris, Lyon ou encore Nantes en France qui sont des pépinières d’entreprises en très forte croissance.

Toutefois, ce chiffre pourrait baisser avec la poussée de nouvelles plateformes collaboratives à destination des campagnes à l’image de la Ruche Qui dit Oui ou des systèmes de covoiturage quotidien domicile/travail.

Les 2/3 des usagers de plateformes collaboratives ont moins de 50 ans !

Avec 67% de moins de 50 ans, dont 39% de moins de 35 ans, nous pouvons considérer que les usagers des plateformes liées à l’économie collaborative sont relativement jeunes et font partie du domaine des jeunes actifs, célibataire ou en couple.

Il y aura-t-il une poussée des retraités utilisateurs de plateforme de partage dans les années à venir ? En tout cas, un marché existe et des besoins sont présents pour cette catégorie de la population.

Le don et la vente d’objets entre particuliers largement plébiscités par les utilisateurs

Si aujourd’hui le covoiturage avec la plateforme Blablacar, Covoiturage-Libre ou le nouveau Freecovoiturage représentent une très grande part du chiffre d’affaires du secteur, à l’image des plateformes d’échanges d’appartements comme NightSwapping ou Aibnb, ce sont bien les « petits » services qui sont jusqu’à présent les plus représentés dans le mode de consommation alternative.

Que ce soit par des dons de vêtements ou comme la revente d’objets en tout genre, l’économie collaborative est encore très portée sur les relations entre les hommes à la manière d’un grand Vide Greniers virtuel sur Internet.

La classe moyenne supérieure très représentée parmi les utilisateurs de l’économie collaborative

Même si l’on ne connait pas leur revenu exact, l’étude affirme que 40% des utilisateurs des plateformes de partage touchent entre 2500€ et 5000€ par mois constituant ici des gros salaires comparés à la moyenne nationale.

Est-ce que les utilisateurs des plateformes collaboratives peuvent être imaginés en tant que bobos parisiens, ce serait très certainement réducteur, mais il est vrai que bon nombre d’initiatives liées à l’économie du partage émanent de la Capitale.

Retrouvez toutes les informations de cette étude sur le profil des utilisateurs de l’économie collaborative ci-dessous :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *