freecovoiturage covoiturage sans commission

Economie Collaborative : le covoiturage se dote d’un nouvel acteur, FreeCovoiturage 100% sans commissions, qui tacle Blablacar !

Si un secteur a véritablement pris de l’ampleur dans le secteur de l’économie collaborative en France, c’est bien le covoiturage avec la démocratisation de la pratique part le biais du site Blablacar, la licorne française. Oui, mais depuis plusieurs années, les commissions augmentent d’année en année, asphyxiant les passagers et rognant sur les coûts du trajet des conducteurs. Dans ce secteur, un nouvel acteur, FreeCovoiturage, souhaite revenir aux racines du covoiturage en instaurant à nouveau un système 100% sans commission !

Logo free covoiturage

Le nombre de sites de covoiturage est très élevé en France, mais la firme Blablacar concentre la quasi-totalité des trajets disponibles dans tout l’hexagone et, de fait, concentre également toutes les commissions, élevées, du secteur. Cette configuration de quasi-monopole a révolté Zakaria Al Kabbab, fondateur du service FreeCovoiturage qui souhaite revenir à l’essence même du covoiturage en proposant une plateforme entièrement gratuite, financée par deux partenariats avec des loueurs de voitures, une idée innovante et rafraîchissante.

Zakaria Al Kabbab, fondateur de l’ex-Markoub, la première plateforme de covoiturage au Maroc

Non, Zakaria Al Kabbab n’est pas venu de nulle part. Ce marocain a lancé il y a quelques années maintenant le service Markoub au Maroc et est rapidement devenu la référence dans le covoiturage au-delà de la Méditerranée.

Souhaitant lancer un service en France, la décision a été prise au mois de février de fusionner les deux plateformes Markoub avec la naissance de Free Covoiturage. Désormais, tous les efforts sont concentrés autour de ce nouveau service garanti sans frais et sans commission !

Le covoiturage gratuit assuré par un modèle économique novateur

Le projet de Zakaria et de son équipe est clair, recréer les conditions d’un covoiturage solidaire et renouer avec l’esprit strict de l’économie du partage autour d’un système de covoiturage entièrement basé sur la gratuité de la mise en relation des conducteurs et des passagers.

Mais, comment est-ce possible de tenir un service entièrement gratuit me direz-vous ? En basant son modèle économique sur des partenariats avec d’autres acteurs du transport et bientôt du tourisme, annonce Zakaria à nos confrères de ConsoCollaborative.

Des partenariats avec LuckyLoc et DriiveMe et bientôt des acteurs touristiques locaux

Pour le moment, ni commission ni publicité bannière sur le site internet de FreeCovoiturage. Qu’en sera-t-il à l’avenir, le fondateur explique que l’intégralité de son modèle économique est basée sur le principe de partenariat, pour le moment avec des acteurs dans la location de voiture à 1€ comme DriiveMe et LuckyLoc.
Pour chaque réservation d’un véhicule de location qu’il faut ramener dans d’une ville à une autre, le site Freecovoiturage perçoit une commission versée par l’un de ses partenaires, lui assurant ainsi un revenu, pour le moment, certainement encore insuffisant pour espérer être rentable, mais c’est un début.

À l’avenir, l’entrepreneur marocain souhaite développer de nouveaux partenariats avec des acteurs touristiques ciblés afin de proposer des nuits d’hôtel, de la location de voiture de courte durée pour les passagers des covoiturages, malins et pertinents afin de conserver le principe de gratuité de son service de covoiturage.

Un service simple, mais complet pour covoiturer au quotidien

Dans le service de FreeCovoiturage, pas de grandes révolutions et l’on retrouve les grands principes de base du covoiturage.

  • Mise en relation gratuite entre conducteurs et passagers
  • Possibilité d’effectuer des trajets en aller/retour
  • Itinéraire complet avec les villes de passage
  • Mise en place de trajets réguliers pour des covoiturages de quotidien/travail.

En + :

  • Possibilité d’indiquer des services à bord : bouteille d’eau, Wifi (4G)…à l’image de Uber, indique Zakaria.

Le tout est disponible sur ordinateur comme sur mobile, simple, mais efficace.

Un avenir avec des commissions pour FreeCovoiturage ? Oui, mais 0,50€ simplement pour le paiement en ligne

Devant un projet aussi ambitieux, nous sommes en droit de nous demander si l’avenir de FreeCovoiturage ne s’assombrit pas comme celui de Blablacar dans le méandre du capitalisme de masse.

Pour l’heure, nous pouvons seulement compter sur la parole de Zakaria qui nous assure qu’une commission va bien être lancées, mais celle-ci ne correspondra qu’aux frais bancaires liés à la mise en place d’un paiement en ligne dans les prochaines semaines.

Cette commission, qui ne sera pas supérieure au coût des frais bancaires s’élèvera à 0,50€ environ, bien loin des 20% pris par son concurrent Blablacar. Avec plus de 10’000 utilisateurs, le chemin est encore long pour les équipes de FreeCovoiturage et pour la communauté d’entrevoir un contrepoids réel face à Blablacar, mais les utilisateurs se gagnent un par un, nous dit Zakaria, comme pour ne pas lâcher l’espoir d’une alternative gratuite crédible dans le domaine du covoiturage en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *