ecoravie camille

Ecoravie : un habitat coopératif et intergénérationnel pour vivre au quotidien l’économie collaborative

Lancé en 2007 dans la Drôme, le projet Ecoravie (habitat coopératif) a vu son premier bâtiment être achevé ces derniers jours et accueillera officiellement ses premiers habitants dans les jours à venir. Avec une structure énergétique écologique et une création sous forme de coopérative, l’habitat Ecoravie lance un nouveau concept qui risque de faire parler de lui, il s’agit de l’habitat coopératif et collaboratif.

Il n’y a pas qu’Internet dans le monde de l’économie collaborative, un bon nombre de projet « physique » sont également dans cette optique où le partage des objets, des denrées alimentaires ou des lieux de vie est la norme. C’est dans ce dernier créneau que se situe la « résidence » Ecoravie relayée par le journal Médiapart et qui donne une bouffée d’air anti-capitaliste d’une certaine fraîcheur.

Ecoravie habitat coopératif

Une propriété d’usage partagé et non pas une propriété matérielle

Avec un accueil de 25 personnes lorsque les trois constructions d’Ecoravie seront terminées, cette coopérative immobilière est relativement conséquente et permet à ses habitants de pouvoir mixer les rencontres, diversifier les discussions et nouer des contacts multiples avec autant d’adultes qui deviendront des fidèles amis ou différentes classes d’âges pour une bonne émulation des enfants.

Ici, trois paiements seront à réaliser chaque mois pour continuer à faire partie du projet :

Premièrement, il s’agit du paiement des charges que tous les habitants devront à la coopérative et qui sera individuel mais fortement optimisé par une éco-construction peu gourmande en énergie.

Deuxièmement, un remboursement des prêts des financeurs non résident sera à effectuer chaque mois afin de payer, à terme la totalité de la construction.

Enfin, un loyer sera également à verser et servira à absorber les autres prêts qui seront d’un montant de 4 millions d’euros ainsi qu’à ouvrir une « cagnotte » servant aux multiples rénovations/améliorations de la résidence Ecoravie au fur et à mesure des années.

Si le fonctionnement de cet habitat coopératif semble assez semblable à ce que nous pouvons trouver dans le secteur de l’immobilier privé, c’est sans compter en revanche sur la forte notion de propriété d’usage (personne ne pourra devenir propriétaire de son appartement) et sur la collaboration et la réflexion de l’ensemble des résidents constitué en assemblée générale.

Ecoravie - l'habitat coopératif

L’habitat coopératif EcoRavie | Crédit Photo : Médiapart.fr

Chaque résident est membre de la coopérative et chaque voix compte dans les décisions

Que ce soit pour l’installation d’un compost de résidence, pour assurer les tours d’arrosage du jardin paysager ou du potager, que ce soit pour réprimander un locataire un peu trop fêtard, tout passera par le biais d’assemblées générales qui regroupera l’ensemble des membres de la coopérative.

Aussi, pour faire entrer un nouveau locataire dans la coop, celui devra être adopté à l’unanimité afin de ne pas briser la cohésion de cet espace coopératif.

Grace à cet habitat coopératif, les membres comme Camille (voir entretien vidéo médiapart ci-dessous) pourront se loger à moindre coût dans un lieu de partage qui nourrira ses 2 enfants auprès d’autres enfants de son âge ou de tranche d’âge bien différents, permettra de mixer les relations entre adultes et favorisant ainsi les relations amicales et la confiance apportée des uns envers les autres. Autant de valeurs de l’économie collaborative qui sert, également, à l’épanouissement des plus jeunes et à l’ouverture vers les autres pour une véritable vie en société.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *